Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 juillet 2008 2 08 /07 /juillet /2008 10:09
CHARNAY LES MACON

BOURDON (1), DIOT (1), JOLY (1), MAILLET (4), TRESLEFORT (1),

  •  : le fief de Condemines apparaît à la suite d'un démembrement de la châtellenie de Davayé dont bénéficie François Grattier, lequel semble avoir immédiatement bâti un château
  • 1614 : première mention du château dans les textes
  • XVIIe siècle : la fille du précédent, Suzanne Grattier, épouse Gratien Bauderon, fils du médecin Brice Bauderon (vers 1540 - 1623) de Sennecé-Lès-Mâcon; la propriété passe ensuite au prosateur et archéologue Brice Bauderon (1613 - 1688)
  • 1688 : Antoine Bauderon de Sennnecé, fils du précédent, poète, premier valet de chambre de la reine Marie-Thérèse, lui succède
  • 1741 : le fils du précédent se brise la jambe en posant la première pierre du nouveau château et meurt des suites de cet accident
  • 1763 : acquisition du domaine par Jacques Ratton, issu d'une famille dauphinoise ayant fait fortune au Portugal
  • 1800 : la propriété échoit à Anne-Adélaïde Ratton
  • 1820 : le mari de la précédente, Jean-Baptiste de Mure revend le château
  • époque actuelle : propriété de la famille Prettre


  • début XIVe siècle : existence attestée de seigneurs de Saint-Léger
  • 1324 : construction du château
  • seconde moitié du XVe siècle : aux Saint-Léger, succèdent les Sagié
  • 1595 : par mariage, la terre passe à Jean Siraudin, célèbre dans la région pour ses brigandages et qui accroît ses domaines de manière significative
  • 1642 : le précédent est contraint de vendre à Claude de Meaux, seigneur de Marbé
  • 1682 : la veuve de ce dernier laisse la seigneurie à Salomon Chesnard de Layé
  • 1785 : la famille Chesnard de Layé vend la propriété à Françoise Bellon, veuve de Jacques Ratton, seigneur de Condemines
  • 1824 : Lucie Ratton, épouse de Louis-Aimé Aujas, maire de Mâcon, après être parvenue à conserver ses biens pendant la période révolutionnaire, meurt au château
  • XIXe siècle : restaurations
  • depuis le XIe siècle : plusieurs familles, dont on ne peut dégager les liens et l'histoire, portent le nom de Verneuil; parmi leurs membres, citons un châtelain de Mâcon, fidèle serviteur du roi Charles V, et un capitaine-châtelain de la ville
  • début du XVe siècle : extinction des Verneuil
  • 1440 : Antoine de Vergisson leur succède
  • à partir de 1480 : la famille Cheminant possède la seigneurie
  • à partir de 1626 : la famille Garnier lui succède
  • 1712 : Claude Bernard de Châtenay, propriétaire des lieux, est connu pour son érudition
  • jusqu'en 1804 : au précédent, succèdent son gendre, François-Laurent d'Ozenay, puis le fils de ce dernier
  • XIXe siècle : le domaine est vendu à diverses reprises
  • 1894 : la propriété est morcelée
  • à partir de 1895 : des restaurations sont entreprises; les Lombard de Buffières sont propriétaires

Armoiries [modifier]

  • Châtenay : D'argent au coq de sinople, crêté, becqué, barbé, armé et couronné de gueules, ayant la patte droite levée

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : humeurs et passions
  •   humeurs et passions
  • : coups de coeur, coups de gueule, coups de blues
  • Contact

Recherche

Articles Récents