Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 juillet 2008 2 08 /07 /juillet /2008 10:11

BAUDOT (5), BILLARD (5), CAYOT (1), CHAROLLOIS (1), COTEL (1), DUCERF (1), LANGERON (1), LIGEROT (2), de SIRY (2),

yves ducourtioux

 

 

CIRY LE NOBLE

Le patrimoine communal comporte le château du Sauvement, ( XIIIe et XVIIe siècles ), le château de Limand, une villa gallo-romaine et des industries de céramiques du XIXe aujourd'hui transformées en musée.
 

  • La démolition du château primitif laissa une chapelle, visible sur des plans du XVIIIe siècle, et quelques pans de murs dont un est encore en place.
  • La construction actuelle résulte de l'aménagement, au XVIe siècle, du logis des gens d'armes du château situé sur une butte voisine.
  • Des logis de différentes hauteurs sous des toits de tuiles plates à deux versants, entourent sur trois côtés une cour intérieure. Au centre du quatrième côté, s'élève une haute tour-porche percée au rez-de-chaussée d'une porte charretière et d'une porte piétonne en plein cintre, que surmontent les fentes des balanciers d'un pont-levis et d'une passerelle et, au-dessus de celle-ci, deux échauguettes sur consoles. Des bandeaux en bossage vermiculé règnent entre les niveaux; des pilastres en bossage rustique vermiculé un sur deux en encadrent la façade et séparent les portes du rez-de-chaussée. Deux petites tours rondes flanquent les angles extérieurs de l'aile nord, une troisième tour circulaire, qui défendait l'angle sud-est, a disparu à la fin du XIXe siècle, une grosse tour carrée à base talutée occupe l'angle sud-ouest du quadrilatère. Pourvue au nord d'une échauguette percée d'une archère-cannonière, elle est accostée vers la cour d'une tour d'escalier à sept pans coiffée d'une flèche torse, elle-même accostée d'une tourelle en surplomb sur culot conique mouluré. Tour et tourelle sont percées de baies à linteau en accolade.
  • Les fossés qui entouraient le château au nord et à l'est ont été comblés. Au sud, une terrasse est flanquée d'un pigeonnier carré que borde une charmille taillée en arcade.

Le château, propriété privée, ne se visite pas.

Historique [modifier]

  • XIIIe siècle : le château primitif est le chef-lieu de l'une des principales châtellenies du Charolais
  • XVe siècle : ce château est rasé sur ordre de Louis XI
  • XVIe siècle : le logis, transformé par Palamède Gonthier, secrétaire de François Ier, prend le nom de château Gonthier
  • 1676 : aux descendants du précédent, succède Antoine-Bernard Gagne, président au Parlement de Dijon
  • 1766 : Jeanne-Claude-Bernardine Gagne de Perrigny apporte le bien en dot à Louis-Barnabé de Beaudéan de Parabère qui ne le conservera que peu de temps
  • époque révolutionnaire : la famille Carré vend la propriété à un sieur Sauvage
  • époque plus récente: par héritages successifs, le château passe à la famille de Bellescize, puis à celle de Loiray, qui en sera toujours propriétaire au XXe siècle

Armoiries [modifier]

  • Gagne de Perrigny : D'azur à trois molettes d'éperon colletées d'or
  • Beaudéan de Parabère : Écartelé: aux 1 et 4, d'or, au pin de sinople (Baudéan); aux 2 et 3, d'argent, à deux ours rampants et affrontés de sable (Parabère)
  • Bellescize : De gueules à la fasce d'argent accompagné de deux losanges d'or, 1 en chef et 1 en pointe

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : humeurs et passions
  •   humeurs et passions
  • : coups de coeur, coups de gueule, coups de blues
  • Contact

Recherche

Articles Récents