Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 septembre 2008 7 21 /09 /septembre /2008 19:04


SAINT JULIEN DE CIVRY

Au sud de la Bourgogne, Saint-Julien-de-Civry est un village du Brionnais, région considérée comme le berceau de la race bovine charolaise.

Le paysage est vallonné, constitué de collines s'abaissant à l'ouest vers les méandres de l'Arconce. Hauteurs boisées, parcelles de vigne et rus encaissés alternent dans un paysage de bocage typique.

L'habitat est dispersé, avec de nombreux hameaux éparpillés sur les hauteurs, tandis que le bourg est lové au pied de la butte de Prizy, offrant une vue très pittoresque en venant de Charolles.

L'essentielle activité économique est l'élevage bovin pour la viande (charolaise). Quelques chèvres et vaches laitières servent à la fabrication de fromage (le charolais).

Toponymie et étymologie [modifier]

Saint Julien est Julien de Brioude, martyr décapité à Brioude en 304. Civry pourrait venir d'un patrnoyme latin Severius accompagné du suffixe -iacum[1]. C'est le nom d'un hameau proche du bourg, qui aurait été le centre de la paroisse au Haut Moyen Âge.

Lieux-dits et écarts [modifier]

Civry, le Grand Chemin, la Tanière, le Pou, le Guidon, Ville-Martin, Gros-Bois, Maringues, Vaux, les Jean Denis, Charnay, le Bois de Laye, les Villards, Mochère, la Brosse à l'Eau, Chevagny, Gonin, la Vaivre, le Petit Bois, le Bois de Sarre, Bourgaisin, Tollecy, les Morins, le Perret, la Noue, Villemartin

Des restes romains à Maringues (pièces de monnaie, fragments de demeure) témoignent d'une occupation humaine dès l'Antiquité.

Avant le XIIe siècle, Civry était le centre de la paroisse. L'église de Civry aurait été détruite pendant les guerres de religion. L'église actuelle du bourg a été érigée au XIIIe siècle.
Saint-Julien dépendait des comtes palatins de Dyo, qui possédaient le château de Vaux, construit au XIVe siècle.

Durant la Révolution française, Saint-Julien-de-Civry fut rebaptisé "Vert Pré". La commune fut alors le chef-lieu d'un éphémère canton regroupant Dyo, Saint-Germain-en-Brionnais, Amanzé et Prizy[2].

Le château de Vaux du XIVe siècle, ainsi que les restes du château du Petit Bois démontrent l’importance qu’a eue le village à une certaine époque. En effet, le village comptait 1 435 habitants en 1820.

Chevet Chapiteau du choeur

  • Chapelle Sainte-Geneviève, au Petit-Bois : chapelle romane (ouverte un jour par an). A proximité, restes d'un château.
  • Le Château de Vaux (XVIIe siècle) domine la région. Il a remplacé vers 1634 le château du XIVe siècle, et a été agrandi vers 1900[4].
  • Anciens moulins à eau (Moulin de Vaux, Moulin de Cachot). Fermes typiques.
  • La "Maison du sculpteur" à Charnay
  • Lavoir dans le bourg ("la fontaine")
  • Nombreux points de vue intéressants, notamment au soleil couchant, lorsque la lumière rasante met en exergue les formes douces du paysage, et dore la pierre jaune des fermes brionnaises.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : humeurs et passions
  •   humeurs et passions
  • : coups de coeur, coups de gueule, coups de blues
  • Contact

Recherche

Articles Récents