Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 décembre 2008 6 20 /12 /décembre /2008 15:48
KACHGAR

La ville de Kachgar se situe à l'ouest du désert du Taklamakan au pied des montagnes du Tian Shan. L'oasis de Kachgar se trouve au point de rencontre des routes nord et sud qui contournent le désert de Taklamakan. La route du Karakoroum qui emprunte le col de Khunjerab relie Kachgar à la ville d'Islamabad au Pakistan. Le Kirghizistan voisin est aussi accessible depuis Kachgar via les cols de Torugart et d'Irkeshtam.

ROUTE NORD

Samarcande, parfois écrit Samarkand (forme anglaise) (ouzbek : Samarqand, tadjik : Самарқанд, russe : Самарканд, perse : سمرقند), population 400 000 habitants, est une ville d'Ouzbékistan, capitale de la région de Samarcande (Samarqand Viloyati). Son nom signifie probablement « lieu de la rencontre » ou « lieu du conflit » (samara : rencontre, conflit en sanskrit, kand, kent : ville, terme centre-asiatique) et illustre bien sa position à la limite des mondes turc et persan.

BOUKHARA

Boukhara (Buxoro ou Бухoрo en ouzbek, Buhara en turc, Бухара en russe, بُخارا en farsi) est une ville d'Ouzbékistan, située au centre-sud du pays. Il y a deux hypothèses concernant l'étymologie du mot : Buqaraq du sogdien qui signifierait " lieu fortuné" et Vihara en sanskrit qui veut dire un monastère bouddhiste. Elle est la capitale de la province de Boukhara (Buxoro Viloyati).

Merv est une ville plusieurs fois millénaire selon les Zend Avesta du prophète iranien Zarathoustra. Des traditions hindoues et arabes en font "le siège du paradis terrestre".

C'est une ville historique, l'actuelle Mary au Turkménistan et ville-étape de la Route de la soie. C’est l’antique Alexandrie de Margiane, d'après le nom de la région où Alexandre le Grand la fonda.

Ce fut un important évéché du christianisme nestorien entre le VIe et le XIVe siècle.

Merv fut un temps capitale des Seldjoukides avant leur avancée vers l'Iran.


 

ROUTE SUD


Peshawar (ourdou : پشاور ; pashto : پښور) est une ville d'environ 750 000 habitants située au nord du Pakistan, à l'extrémité orientale de la passe de Khyber, connue sous le nom de Purushapura dans l'Inde ancienne, elle était alors la capitale du Gandhara. Elle était aussi connue des Grecs sous le nom de Peukalaotis. C'est la capitale des tribus Pashto.

Ispahan ou Isfahan (en persan : اصفهان, EsfahānFa-f-اصفهان.ogg écouter) est une ville d’Iran, capitale de la province d’Ispahan. Elle est située à 340 kilomètres au sud de la capitale, Téhéran. Troisième ville d’Iran (après Téhéran et Mashhad) avec 1 600 554 habitants en 2006, la zone métropolitaine d’Ispahan est un des centres majeurs de l’industrie et de l’enseignement en Iran.

Ispahan a été capitale de l’empire perse sous la dynastie des Safavides entre le XVIe siècle et le XVIIIe siècle. L’architecture de la ville, qui est noyée de verdure bien irriguée, offre un contraste avec les étendues désertiques qui l’entourent. Cet aspect particulier, résultat des efforts de Shah Abbas, ainsi que les nombreux monuments islamiques construits entre le XIe et le XIXe siècle, sont aujourd’hui menacés par la modernité. Le classement de la place Naghsh-e Jahan au patrimoine mondial de l’humanité depuis 1988 contribue à faire prendre en considération les spécificités de l’urbanisme d’Ispahan.


 

grec ancien Περσέπολις [Persépolis], « la cité perse »), Parsa en vieux-persan, (persan تخت جمشید [Takht-e Jamshid], « le Trône de Jamshid »), (Coordonnées : 29°56′04″N, 52°53′29″E), était une capitale de l’empire perse achéménide. Le site se trouve dans la plaine de Marvdasht, au pied de la montagne Kuh-e Rahmat, à environ 70 km au Nord-Est de la ville de Shiraz, province de Fars, Iran.

Sa construction commence en -521 sur ordre de Darius Ier. Elle fait partie d’un vaste programme de construction monumentale visant à souligner l’unité et la diversité de l’empire perse achéménide, et à asseoir la légitimité du pouvoir royal. Elle fait appel à des ouvriers et artisans venus de toutes les satrapies de l’empire. L’architecture résulte d’une combinaison originale des styles issus de ces provinces créant ainsi le style architectural perse ébauché à Pasargades, également retrouvé à Suse et Ecbatane. Cette combinaison des savoir-faire marque également les autres arts perses, comme la sculpture ou l’orfèvrerie. La construction de Persépolis se poursuit pendant plus de deux siècles, jusqu’à la conquête de l'empire et la destruction partielle de la cité par Alexandre le Grand en -331.


 

Palmyre (en grec ancien Πάλμυρα) est une oasis du désert de Syrie, à 210 km au nord-est de Damas. Son nom sémitique, attesté déjà dans les archives de Mari (XVIIIe siècle av. J.-C.) est Tadmor (تدمر). C'est toujours son nom actuel.


 

Alep (alab en arabe, Beroea dans l'antiquité) est la ville principale du nord-ouest de la Syrie, chef-lieu du gouvernorat du même nom. L'agglomération compte en 2007 2 738 000 habitants. Le nom de la ville viendrait de « halab Ibrahim » (Abraham a trait) (arabe : حَلَب ḥalab, traire (le lait) ou Alep). Située au coeur d'une région prospère, c'est une des plus vieilles villes du monde. Cité disputée, elle occupe une position stratégique entre l'Anatolie et le plateau syrien. Le centre de la ville a été classé au patrimoine mondiale de l'humanité par l'Unesco en 1986.


 

stanbul (en turc İstanbul, parfois francisé en Istamboul, nom historique « Byzance » puis « Constantinople », également appelée, par synecdoque, la « sublime porte »), préfecture de la province du même nom, est la plus grande ville de Turquie avec 13 millions d'habitants[1].

Située à cheval sur l’Europe et l’Asie, de part et d’autre du détroit du Bosphore, elle est généralement considérée comme européenne. Elle est au centre de l’une des plus grandes agglomérations du continent et constitue le principal pôle économique du pays. Elle est la seule ville au monde à être à cheval sur deux continents.

Appelée aussi la Nouvelle Rome (d'ailleurs, comme Rome, Istanbul est fondé sur sept collines), Istanbul appartint tour à tour à la Grèce antique, à l’Empire romain dont elle fut la seconde capitale, à l’Empire byzantin, à l’Empire ottoman, puis, juste après la chute de celui-ci, à la Turquie. Les anciens noms de la ville, Byzance puis Constantinople, témoignent de cette histoire, et il y a peu d'autres villes ayant eu trois noms au cours de l'histoire. Du point de vue historique, on peut considérer qu'Istanbul est l'une des trois villes antiques les plus importantes avec Athènes et Rome.

Les habitants de Byzance étaient les Byzantins et ceux de Constantinople les Constantinopolitains.
Les habitants d’Istanbul sont les Stambouliotes ou les Istanbuliotes[2].


 


Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : humeurs et passions
  •   humeurs et passions
  • : coups de coeur, coups de gueule, coups de blues
  • Contact

Recherche

Articles Récents

Catégories