Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
25 septembre 2008 4 25 /09 /septembre /2008 20:02
manzé était à l'origine une seigneurie dépendant des barons de Semur. Au XIe siècle, le seigneur d'Amanzé (probablement Guichard) participa à la première croisade[1].

A partir de 1380, leur histoire se confond avec celle de Chauffailles, dont ils deviennent seigneurs par le mariage de Jean II d'Amanzé avec Antonie de Villon. Les Amanzé s'y établirent, y firent construire un château, qui appartiendra à la famille jusqu'en 1741.

Les Amanzé sont également liés à l'histoire de Bourbon-Lancy, dont ils furent capitaines et gouverneurs au XVIIe siècle et XVIIIe siècle. Cette charge fut d'abord accordée à Jean IV d'Amanzé (?-1609), baron de Semur et maréchal des Camps et Armées du Roi, puis à son fils Gaspard [2].

En 1617, Amanzé fut érigé en vicomté [3].

Par ailleurs, Guillaume II d'Amanzé a été lieutenant de Charles de La Rochefoucauld, comte de Randan et a participé à la bataille de Renty en 1554. De nombreux membres de la famille ont été chevaliers de l'Ordre de Malte, et chanoines-comtes de Lyon[4]. Une branche de la famille s'établit en Gévaudan au XVIIe siècle [5] , et on trouve également des Amanzé en Picardie [6].

Liste des sires d'Amanzé [modifier]

Première maison (XIe siècle-XIIIe siècle) [modifier]

  • Roger d'Amanzé (<1040-†>1050)
  • Guichard d'Amanzé (<1088-†>1098)
  • Rodolphe d'Amanzé (<1140-†?)
  • Hugues I er d'Amanzé (<1160-†?)
  • Pierre I er d'Amanzé (<1180-†?)
  • Hugues II d'Amanzé (<1215-†?) marié à Alix de Vergy
  • Alix d'Amanzé (<1235 - >1265)
La première maison d'Amanzé prend fin avec le mariage d'Alix, seule fille d'Hugues d'Amanzé, avec le sire de Villon.

Seconde maison (XIIIe siècle-XVe siècle) [modifier]

  • Jean de Villon (<1250-†>1270)
  • Pierre II d'Amanzé (1270-†>1323) marié à Isabeau de Dio en 1300
  • Jean I er d'Amanzé (<1307-†>1370)
Il se marie en 1323 à Marguerite de la Bussière, lui apportant de nombreux fiefs en Mâconnais : La Bussière, Trambly, La Chapelle de France, Bergesserin, Le Péage de Matour[7]
Jean se remarie en 1338 avec Jeanne de Marcilly
  • Guillaume I er d'Amanzé (1327-†>1380) marié en 1355 à Marguerite de Busseül
  • Jean II d'Amanzé (1360-†>1415) marié en en 1386 à Antonie (ou Antoinette) de Villon
Par ce mariage, les seigneurs d'Amanzé deviennent seigneurs de Chauffailles.
  • Guillaume II d'Amanzé (1387-†>1458) marié en 1405 à Marguerite de Semur-d'Arcy
  • Jacques d'Amanzé (1430-†>1497) marié en 1462 à Etiennette de Chantemerle (famille de La Clayette, et en 1477 à Philippine Damas-de-Digoine

Il eut deux fils, l'un du premier lit, Jean, qui sera sire d'Amanzé, l'autre du second lit, François, qui sera sire de Chauffailles.

Sires d'Amanzé (XVIe siècle) [modifier]

  • Jean III d'Amanzé (1470-†1534), sire d'Amanzé, marié à Béatrix Mitte de Chevriès
  • Pierre d'Amanzé, sire d'Amanzé, Lieutenant des Ordonnances du Roi, marié en 1555 à Antoinette de Coligny (fille de Renaud de Coligny sire de Saligny, et de Jacqueline de Montboissier)
  • Jean IV d'Amanzé (†1609), baron d'Amanzé, Maréchal des Camps et Armées du Roi, Gouverneur de Bourbon-Lancy, marié en 1595 à Isabeau d'Escars dame de Combles (fille de Jean d'Escars prince de Carency), puis à Françoise de l'Aubespin
  • Gaspard d'Amanzé, vicomte d'Amanzé, baron de Combles, Lieutenant général pour le Roi au Gouvernement de Bourgogne, Gouverneur de Bourbon-Lancy, marié en 1630 à Françoise Jacquot de Mypont. Leurs enfants sont morts jeunes.

Sires de Chauffailles (XVIe siècle-XVIIIe siècle) [modifier]

  • François d'Amanzé (1480-†1533), sire de Chauffailles, marié en 1505 à Catherine de Semur-l'Etang
  • François d'Amanzé (1510-†>1588), sire de Chauffailles, marié en 1540 à Françoise de Choiseul-Traves-Dracy, et en 1562 à Gilberte de Busseül
Son fils Antoine d'Amanzé, chanoine-comte de Lyon, jouera un rôle important dans la région lors des guerres de religion
Son fils Marc d'Amanzé, seigneur de Bois-du-Mont, est à l'origine de la branche qui s'établira dans le Gévaudan, et d'une autre établie dans la vallée de Chevreuse.
  • Guillaume d'Amanzé (<1544-†1594), sire de Chauffailles, marié en 1578 à Françoise de La Guiche, dame de Corcheval
  • Antoine (ou Jean) d'Amanzé, sire de Chauffailles, marié en 1613 à Françoise de Damas, dame d'Esthieugues
Son fils Basile aurait été un seigneur brigand, rançonnant les voyageurs, à l'origine de soupçons sur la fortune des Amanzé.
  • Jacques d'Amanzé, baron de Chauffailles, marié à Marie Anne Rollin
  • Antoine d'Amanzé (1672-†?) marié en 1715 à Cécile de Falcony
  • Marie-Cécile d'Amanzé (1718-†?)
Par son mariage en 1741 avec Claude-Marie de Saint-Georges marquis de Vichy, le nom d'Amanzé disparaît.
Repost 0
25 septembre 2008 4 25 /09 /septembre /2008 19:45


VOLESVRES

Château de Cypierre

  • La construction comprend quatre parties: un donjon de plan massé, en grande partie du XIVe siècle, élevé sur une motte forte; une tourelle d'angle du XVIe siècle, de plan carré et comprenant un escalier à vis; un corps de bâtiment élevé au XVIIIe siècle compris dans l'angle formé par la tourelle et le donjon; un autre corps de bâtiment, de plan barlong, daté de 1823, accoté, partie au donjon, partie à la tourelle et qui a été endommagé en 1944 par les maquisards. Une terrasse et un escalier à deux volées droites avec repos desservent la façade Est du premier bâtiment. Ces ajouts successifs ont peu à peu entamé la motte du XIe siècle.
  • A l'Ouest, une chapelle, datant de 1812 et abritant les sépultures des membres de la famille des propriétaires actuels, a été remontée en 1907.
  • Des dépendances s'élèvent à l'Est autour d'une cour ouvrant au Nord par un portail à porte charretière supportant un pigeonnier datant de 1831. Une tourelle supportant deux bretèches est enclavée dans les bâtiments d'exploitation. Avec le donjon, elle constitue le seul vestige du système de défense du château.

Le château est une propriété privée et ne se visite pas.

Historique [modifier]

  • 1262 : première mention d'une maison forte possédée par Guillaume de Cypierre qui la tient en fief du duc
  • début XVIe siècle : la terre échoit par mariage à Pierre de Marcilly, qui ajoute à son nom celui de Cypierre
  • milieu XVIe siècle : le fils du précédent, Philibert de Marcilly, bailli d'Autun, acquiert de son frère, Pierre de Marcilly, évêque de cette cité, le château et la baronnie de Thoisy et devient gouverneur du futur roi Charles IX
  • 1628 : à l'extinction de la lignée des Marcilly, le château est vendu aux Legoux de La Berchère
  • 1639 : ceux-ci le revendent à Jean Boyveau
  • début XVIIIe siècle : la seigneurie passe aux Perrin
  • 1849 : Marguerite Perrin de Cypierre épouse le fils du général de CaulaincOURT
  • seconde moitié du XIXe siècle : la fille des précédents s'unit à Pierre de Kergolay, dont la famille est toujours propriétaire du château
Repost 0
25 septembre 2008 4 25 /09 /septembre /2008 19:43

Vitry-en-Charollais


Repost 0
25 septembre 2008 4 25 /09 /septembre /2008 19:39


VIRY

Repost 0
25 septembre 2008 4 25 /09 /septembre /2008 19:36


VIRE

Le château de Châtillon est situé sur la commune de Viré en Saône-et-Loire, à flanc de pente.

Le château est un bâtiment rectangulaire, flanqué d'une tour carrée et d'une tourelle circulaire un peu plus élevées que lui et, sur la façade donnant sur la cour qui le sépare des communs, d'une tourelle d'escalier polygonale. Deux tours rondes – l'une renfermant un pigeonnier – s'élèvent de part et d'autre des communs.

Le château, propriété privée, ne se visite pas.

Historique [modifier]

  • Début XVIe siècle : constitution du fief de Châtillon par Pierre de Meaux, bourgeois de Mâcon, qui y aménage une demeure possédant tous les attributs seigneuriaux, notamment une tour-porche précédée d'un pont-levis.
  • Jusqu'en 1834 : le château est la propriété de la famille de Meaux.
  • XIXe siècle : époque supposée de la disparition de la tour-porche.
Repost 0
25 septembre 2008 4 25 /09 /septembre /2008 19:34
 

VINCELLES

Repost 0
25 septembre 2008 4 25 /09 /septembre /2008 19:33
Repost 0
25 septembre 2008 4 25 /09 /septembre /2008 19:31



VILLEGAUDIN

Château de la Marche

  • Le château construit par l'abbé Claude Fyot comportait un corps de logis de plan rectangulaire entre deux pavillons en avancée sur ses deux façades que précédait une basse cour. Le salon était peint de fresques représentant le festin des dieux.
  • De nos jours, on découvre au bord de la route, des écuries et une partie des communs. Sur l'emplacement du château, il reste les douves, intactes, car elles avaient été revêtues en briques et en pierres de taille, deux socles de pierre encadrant quelques marches et, entre deux pilastres en bossage, un portail surmonté d'armoiries en ferronnerie des anciens seigneurs de la Marche et des Fyot.
  • Armoiries des Fyot : D'azur au chevron d'or, accompagné de trois losanges du même

Le château est une propriété privée et ne se visite pas.

Historique [modifier]

  • XIIe siècle : un château est attesté dès cette époque
  • 1317 : Renaud de La Marche fonde une chapelle dans sa maison forte
  • XIVe siècle : plusieurs seigneurs de La Marche sont baillis et maîtres des foires de Chalon
  • 1434 : Philippe de La Marche, gruyer de Bourgogne, épouse Jeanne Bouton du Fay
  • XVe siècle : leur fils, Olivier de La Marche, diplomate et chroniqueur, est le plus célèbre de la lignée
  • XVIe siècle : la terre passe aux Lénoncourt
  • 1636 : le domaine est vendu aux Fyot, qui font ériger la seigneurie en marquisat
  • 1682 : Claude Fyot, abbé commendataire de Saint-Étienne de Dijon, fait bâtir une vaste demeure
  • 1768 : à la mort de Claude-Philibert Fyot de La Marche, son fils, Jean-Philippe Fyot de La Marche premier président au Parlement de Dijon, lui succède
  • 1772 : mort du précédent, sans enfants
  • 1861 : le château, qui appartient à Antoine-Félix de Beaurepaire, dernier marquis de la Marche, est détruit par les flammes
  • époque moderne: propriété de M. Bedoiseau
Repost 0
25 septembre 2008 4 25 /09 /septembre /2008 19:30


VIGNY LES PARAY
Repost 0
25 septembre 2008 4 25 /09 /septembre /2008 19:25


VERZE

la frontière du Clunysois et du du Val Lamartinien, dans le magnifique paysage du vignoble mâconnais, la commune de Verzé est constituée d'un bourg et de nombreux hameaux reliés par des chemins de randonnée.
  • Activité économique : viticulture (AOC), cave coopérative, pépinières viticoles, pâturages, polyculture.
  • Site protégé dans l'ancienne carrière : empreintes de dinosaures, plantes rares.
  • Église romane (remaniée au XIXe siècle).
  • Chapelle Saint-Criat au hameau de Verchizeuil (XIe siècle).
  • Chapelle de la Dîme, au hameau des Tardys.
  • Château d'Escole (tour à mâchicoulis XIVe siècle).
  • Château au hameau de Vaux-Verzé.
  • Maisons mâconnaises.
Château d'Escole

u XVIIe siècle, le château consiste en une maison basse, colombier, prison et dépendances. Il est bâti sur une petite motte faite de main d'homme. Le colombier circulaire en occupe l'un des angles. Le logis, de plan rectangulaire, comprend, au rez-de-chaussée, un étage carré et un étage de comble, éclairé par des oeils-de-boeuf, sous une haute toiture à croupes. La porte principale, qui donne accès au vestibule, est surmontée d'un fronton cintré.

Le château est une propriété privée et ne se visite pas.

Historique [modifier]

Le château change de nombreuses fois de main, le tout entrecoupé de périodes d'obscurité.

  • XIe siècle : première mention d'une seigneurie
  • 1366 : le fief échoit aux Chevrier
  • 1522 : propriété d'Hector de Primbois
  • 1531 : propriété d'Étienne Fustailler
  • 1560 : propriété de Charles Busseuil
  • 1620 : adjugé par décret à Abraham Vallier; le château est en très mauvais état
  • à partir de 1671 : le fils du précédent, Abraham-Thomas Vallier, entreprend la reconstruction du château
  • 1676 : Abraham-Thomas meurt, victime de la chute d'une pierre; la demeure ne sera pas achevée
  • 1791 : le domaine échoit à Brice Barjot de La Combe, également propriétaire du château de la Combe
  • 1809 : le fils du précédent, Pierre-Marie Chappuis de Maubou acquiert le bien

 

Repost 0

Présentation

  • : humeurs et passions
  •   humeurs et passions
  • : coups de coeur, coups de gueule, coups de blues
  • Contact

Recherche

Articles Récents

Catégories