Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
21 septembre 2008 7 21 /09 /septembre /2008 21:50
CHAROLLOIS (1), CHAROLOIS (1), LAFOREST (1), LAPREYE (8), MILLERET (1), PLUCHOT (8), PORTRAT (1), VINCENT (3),

ST ROMAIN SOUS VERSIGNY

  • C'est un bâtiment de plan rectangulaire à un étage carré et un étage de comble, flanqué vers le nord de deux courtes ailes en retour d'équerre et de deux petits pavillons à un seul niveau. Le corps central et les ailes sont couverts de toits brisés en ardoise, percés de lucarnes à pignon découvert, les pavillons de terrasses à balustrade. Au centre de façade nord, un avant-corps peu saillant d'une travée est souligné par deux chaînes en bossage en table. Un bandeau règne au niveau de sol de l'étage. La façade sud est animée par un avant-corps à trois pans.

Le château, propriété privée, ne se visite pas.

Historique [modifier]

  • XVIIIe siècle : la terre appartient à la famille Maublanc de Chiseuil
  • 1813 : François de Maublanc de Chiseuil est fait baron d'Empire
  • 1850 : un château est bâti
  • seconde moitié du XIXe siècle : la propriété est vendue et passe entre les mains de divers propriétaires avant d'être acquise par la famille de Maigret
  • 1900 : des dépendances sont aménagées, modifiées ou augmentées au nord du parc
  • 1910 : deux ailes sont ajoutées de part et d'autre du corps central et la propriété est close d'un mur et d'un fossé en saut-de-loup
  • époque contemporaine : propriété de M. Yves de Maigret

Armoiries [modifier]

  • Maublanc de Chiseuil : De contre-hermine
  • Maigret : D'azur, à la fasce d'or, accompagnée de trois coquilles du même, brochant sur un écu écartelé : au 1, d'or, à l'aigle à deux têtes éployée de sable, languée de gueules ; au 2, d'or, au lion de sable, lampassé de gueules ; au 3, d'argent, au lion de gueules ; au 4, de gueules, à la croix de Bourgogne d'argent
Repost 0
21 septembre 2008 7 21 /09 /septembre /2008 21:48
COGNARD (1),

ST NIZIER SUR ARROUX
Repost 0
21 septembre 2008 7 21 /09 /septembre /2008 21:44
BAUDOT (1), CHAMBRION (2), DUPERRIER (2), GODARD (1), LEPHILIBERT (1), RETHY (3), ROCHETTE (1), VALLOT (1),COULAND (1), RETHY (1), TRIBOULIN (1), VALLOT (4),

ST NIZIER SOUS CHARMOY DEVIENT LES BIZOTS EN 1904
Repost 0
21 septembre 2008 7 21 /09 /septembre /2008 21:41

BEAUVOIS (7), BERNARD (1), BERT (3), BOULOT (1), BUGUEY (1), COIN (1), CONRY (2), CORCELLE (1), GAUDILLERE (6), LAMBERT (1), MERLE (1), MOREAU (1), PILLOT (1), PLATEY (3), THEVENAUT (26), THEVENOT (1), TRANCHAN (1),

ST MARTIN EN BRESSE

Eglise paroissiale pratiquement reconstruite de 1834 à 1837 - Clocher édifié de 1870 à 1878 - Réparations en 1876, 1883 et 1887.

(source : Inventaire départemental des monuments et richesse d'art Saône et Loire)

Repost 0
21 septembre 2008 7 21 /09 /septembre /2008 21:28


ST LEGER SUR DHEUNE

l
Repost 0
21 septembre 2008 7 21 /09 /septembre /2008 20:23
DEVILLON (2), DUCAROUGE (4), FRICAUD (5), JACOB (1), MATRAT (2), PEGUET (1), TILLIER (1), TISSIER (1),

ST LEGER LES PARAY

Repost 0
21 septembre 2008 7 21 /09 /septembre /2008 20:20
CARREY (1), MEREAU (1),

ST LEGER DU BOIS

Château de Lally

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Le château de Lally est situé sur la commune de Saint-Léger-du-Bois en Saône-et-Loire, dans la vallée, au bord du ruisseau de Lacanche.

Sommaire

[afficher]

Description [modifier]

  • La partie la plus ancienne semble être une grosse tour barlongue, appareillée en pierres. Au nord, le mur de gros appareil, qui se poursuit de part et d'autre de la tour, formait le mur d'enceinte polygonal du château fort. Vers l'est, un bâtiment moderne à usage agricole s'y appuie. Vers l'ouest, un corps de logis fait retour d'équerre: des corbeaux de mâchicoulis subsistent à l'angle extérieur.
  • Dans la cour, une tête noyée dans la maçonnerie et plusieurs fragments de sculptures sont encore visibles. Les anciens fossés forment bief vers le nord où se trouvait un petit moulin abandonné. Un bâtiment de communs date du XVIIe siècle.

Le château est une propriété privée et ne se visite pas.

Historique [modifier]


Château de Champsigny

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Château situé sur la commune de Saint-Léger-du-Bois en Saône-et-Loire, à flanc de coteau.

Sommaire

[afficher]

Description [modifier]

Il ne reste du château d'origine qu'une porte d'entrée et une tour carrée. La porte monumentale, qui commandait un pont-levis, est couronnée de mâchicoulis ; deux canonières ont été aménagées de part et d'autre. Dans le prolongement de la porte, la tour, haute d'un étage, comporte une grande salle avec une cheminée ; une tourelle carrée lui a été accolée. En 1739, le domaine est décrit ainsi : "Le domaine seigneurial de Champsigny consiste dans le château exclusivement ... autres bâtiments dans la basse-cour et au village pour les métayers, dans les bâtiments du meunier, du moulin battoir et huillerie plus dans 260 journaux de terres labourables et en 134 soitures 3/4 de prey, plus dans les cens et rentes en argent qui se montent à 24 livres 9 sols 9 deniers, deux mesures combles de froment, un tiers de mesure d’avoine, mesure d’Autun, et dans les droits généraux annuels et casuels cy après expliqués."

Le château, propriété privée, ne se visite pas.

Historique [modifier]

  • XIVe siècle : le fief, tenu de Dracy-Saint-Loup, est entre les mains des seigneurs de Champsigny.
  • Fin du XVe siècle : il est la propriété de Robert et de Louis de Bournonville.
  • Période actuelle : le château est la propriété des descendants du maréchal de Mac-Mahon, duc de Magenta, président de la République française.

Repost 0
21 septembre 2008 7 21 /09 /septembre /2008 20:11
FRICAUD (1), LESPINASSE (1), TURRET (1),

ST LAURENT EN BRIONNAIS

  • Eglise

Clocher Chapiteau Base de pilier

Repost 0
21 septembre 2008 7 21 /09 /septembre /2008 20:09
DESAUX (1), GODARD (2), MATHEY (1),

ST LAURENT D'ANDENAY

La commune couvre une grande superficie, en liaison avec les deux quartiers principaux éloignés de quelques kilomètres :

  • Le Bourg, où se trouvent les institutions administratives ainsi que l'Eglise.
  • La cité des Quarts, à proximité de Montchanin. Ce quartier a été implanté en liaison avec les usines Schneider de Montchanin.

L'expansion spatiale a débuté dès le début des années 1980, au lendemain de la mise en service de la ligne à grande vitesse. Le lotissement Les Brochets s'est établi dans le Bourg de la Commune. Puis ce sont les lotissements des Chênes et des Tilleuls qui ont suivi. Enfin, le lotissement des Charmes est en construction.

Transports [modifier]

La commune de Saint-Laurent-d'Andenay est situé à proximité de la gare le Creusot-Montceau de la ligne TGV Paris-Lyon, et de la RCEA.


 

 

Repost 0
21 septembre 2008 7 21 /09 /septembre /2008 20:04


SAINT JULIEN DE CIVRY

Au sud de la Bourgogne, Saint-Julien-de-Civry est un village du Brionnais, région considérée comme le berceau de la race bovine charolaise.

Le paysage est vallonné, constitué de collines s'abaissant à l'ouest vers les méandres de l'Arconce. Hauteurs boisées, parcelles de vigne et rus encaissés alternent dans un paysage de bocage typique.

L'habitat est dispersé, avec de nombreux hameaux éparpillés sur les hauteurs, tandis que le bourg est lové au pied de la butte de Prizy, offrant une vue très pittoresque en venant de Charolles.

L'essentielle activité économique est l'élevage bovin pour la viande (charolaise). Quelques chèvres et vaches laitières servent à la fabrication de fromage (le charolais).

Toponymie et étymologie [modifier]

Saint Julien est Julien de Brioude, martyr décapité à Brioude en 304. Civry pourrait venir d'un patrnoyme latin Severius accompagné du suffixe -iacum[1]. C'est le nom d'un hameau proche du bourg, qui aurait été le centre de la paroisse au Haut Moyen Âge.

Lieux-dits et écarts [modifier]

Civry, le Grand Chemin, la Tanière, le Pou, le Guidon, Ville-Martin, Gros-Bois, Maringues, Vaux, les Jean Denis, Charnay, le Bois de Laye, les Villards, Mochère, la Brosse à l'Eau, Chevagny, Gonin, la Vaivre, le Petit Bois, le Bois de Sarre, Bourgaisin, Tollecy, les Morins, le Perret, la Noue, Villemartin

Des restes romains à Maringues (pièces de monnaie, fragments de demeure) témoignent d'une occupation humaine dès l'Antiquité.

Avant le XIIe siècle, Civry était le centre de la paroisse. L'église de Civry aurait été détruite pendant les guerres de religion. L'église actuelle du bourg a été érigée au XIIIe siècle.
Saint-Julien dépendait des comtes palatins de Dyo, qui possédaient le château de Vaux, construit au XIVe siècle.

Durant la Révolution française, Saint-Julien-de-Civry fut rebaptisé "Vert Pré". La commune fut alors le chef-lieu d'un éphémère canton regroupant Dyo, Saint-Germain-en-Brionnais, Amanzé et Prizy[2].

Le château de Vaux du XIVe siècle, ainsi que les restes du château du Petit Bois démontrent l’importance qu’a eue le village à une certaine époque. En effet, le village comptait 1 435 habitants en 1820.

Chevet Chapiteau du choeur

  • Chapelle Sainte-Geneviève, au Petit-Bois : chapelle romane (ouverte un jour par an). A proximité, restes d'un château.
  • Le Château de Vaux (XVIIe siècle) domine la région. Il a remplacé vers 1634 le château du XIVe siècle, et a été agrandi vers 1900[4].
  • Anciens moulins à eau (Moulin de Vaux, Moulin de Cachot). Fermes typiques.
  • La "Maison du sculpteur" à Charnay
  • Lavoir dans le bourg ("la fontaine")
  • Nombreux points de vue intéressants, notamment au soleil couchant, lorsque la lumière rasante met en exergue les formes douces du paysage, et dore la pierre jaune des fermes brionnaises.

Repost 0

Présentation

  • : humeurs et passions
  •   humeurs et passions
  • : coups de coeur, coups de gueule, coups de blues
  • Contact

Recherche

Articles Récents

Catégories