Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
25 septembre 2008 4 25 /09 /septembre /2008 18:02
CHARBONNIER (21), HENRY (1), LEDUC LAGARDE (1), MAZUE (3), TONNOT (1)

VARENNES/DOUBS

  • Musée : La maison du Blé et du Pain
  • Eglise Saint Jean
  • Pont Saint Jean (ancien pont-levis)
Repost 0
25 septembre 2008 4 25 /09 /septembre /2008 17:58
AUGIER (1),

VARENNES ST SAUVEUR

  • Brunehilde qui s'était réfugiée un temps en Bourgogne lors du soulèvement des Grands d'Austrasie, a laissé le nom de "La Reine" à un carrefour de Varennes Saint Sauveur sur la D996 en direction de Louhans.
  • Gaby Basset, actrice française, épouse de Jean Gabin ; elle joua dans 70 films de 1930 à 1967.
  • Bernard Bourgeois, philosophe, spécialiste de Kant et de Hegel ; élu le 2 décembre 2002 à la section philosophie de l'Académie des Sciences morales et politiques, au fauteuil d'Olivier Lacombe.
  • René Beaumont, sénateur UMP, président du Conseil Général de Saône et Loire de 1985 à 2004, député de Saône et Loire (scrutin proportionnel) de 1986 à 1988 puis député de la 6e circonscription (Louhans) de 1988 à 1997, battu en 1997 par Arnaud Montebourg figure du PS.

En 1790, Buisserolles (ou Busserolles), qui est aujourd'hui un hameau de Varennes, était alors une commune indépendante rattachée au département de l'Ain et au canton de Saint-Trivier-de-Courtes, qui comptait 843 habitants au recensement de 1793[1]. Elle obtint son rattachement à Varennes-Saint-Sauveur en 1793

Repost 0
25 septembre 2008 4 25 /09 /septembre /2008 17:56
FRICAUD (1),

VAREILLES

Chevet de l'église  ClocherSculpture du portail

Repost 0
25 septembre 2008 4 25 /09 /septembre /2008 17:54


BOEUFGRAS (3), BOITIER (1), BOUDOT (1), BOULLIER (1), DANON (1), DUPERRIER (1), GOBY (1), LEGER (1), MARCHANDEAU (4), MICHEL (1), PESSIN (1), PORTRAT (5), ROY (1),

UXEAU

Une partie du mont Dardon est située sur la commune d'Uxeau. Parmi les hameaux situés sur Uxeau, on peut citer Busserolle, La Vella, Montdemot, La Guette.
Repost 0
25 septembre 2008 4 25 /09 /septembre /2008 17:52
BOEUFNOIR (2), GUENARD (5), JANNOT (1), LABICHE (1), PELLETIER (12), ROUAUD (1), VACHER (5),

UCHON

  • Le signal d'Uchon est un site touristique réputé pour ses chaos granitiques et ses panoramas exceptionnels. De nombreuses curiosités à découvrir : la pierre qui croule, la griffe du diable, la chambre du bois, le carnaval.

À voir également :

Oratoire d'Uchon
Oratoire d'Uchon

Galerie de photos [modifier]

Personnalités liées à la commune [modifier]

ainsi que, tout proche de nous, le peintre bourguignon Pierre Leygonie qui y a puisé ses sources d'inspiration tout au long de sa vie.

UCHON
Repost 0
25 septembre 2008 4 25 /09 /septembre /2008 17:50

CONRY (3), GUYON (1), JACQUARD (1),

TRONCHY

 

Les toponymes de la Commune sont les suivants et représentent des lieux-dits encore existants : Bas-de-Tronchy, Bourglin, Cassetiers, Champisseret, Cottins, Coudre, Curtil-au-Loup, Etang-Gillet, Fourchettes, Guillons, Jonchère, Layer, Montagne, Moulin-de-la-Coudre, Neuzillière, Rapillets, Seures, Vallots

Repost 0
25 septembre 2008 4 25 /09 /septembre /2008 17:48

CHAPUIS (2), DELORME (5), DUMONT (1), SIRE (1),

 

 

Repost 0
25 septembre 2008 4 25 /09 /septembre /2008 17:46


TOUTENANT
Repost 0
25 septembre 2008 4 25 /09 /septembre /2008 03:24

Manigod se situe au cœur du Massif des Aravis, dans la vallée homonyme, sur la rive droite du cours supérieur du Fier qui prend source au Mont Charvin. Le village est structuré en hameaux : Villard-Dessous, Manigod, Villard-Dessus, les Choseaux, Joux, Tournance, la Charmette, Montpellaz et le Col de la Croix Fry.

Sa surface est de 4 400 hectares dont 1 260 hectares de forêts, 1 823 hectares de prés et 1 141 hectares de landes et de rochers.

Accès, soit par Thônes (à 6km au Sud-Est), chef-lieu du canton, soit par le col de Bluffy depuis Menthon-Saint-Bernard, ou soit par le col de la Croix Fry (1 477 m) depuis La Clusaz ou depuis La Giettaz.

Formation du territoire : au tout début de la surrection des préalpes calcaires, il y a quelques millions d'années, une nappe de charriage formée de couches sédimentaires se soulève puis retombe, formant la klippe de Sulens qui domine aujourd'hui le versant ubac de la vallée de Manigod, appelée "l'Envers de Sulens" ou "Montagne de Sulens", culminant à 1 839 m.

Depuis le territoire de la commune on peut voir plusieurs sommets de plus de 2 000 m : la Pointe de Merdassier (2 313 m), l'Étale (2 484 m), la Pointe de la Mandallaz (2 277 m), la Tête de l'Aulp (2 129 m), le Mont Charvin (2 407 m) et la Tournette (2 351 m).

  • 'église Saint-Pierre, de type sarde, agrandie en 1882, conserve une façade baroque du XVIe siècle et abrite un orgue flamboyant de style italien construit en 1996 par un facteur d'orgue de Vérone.
  • Sept chapelles.
  • La source de Montpellaz devenue « miraculeuse » depuis le passage de saint François de Sales.
  • Le Mont Charvin (2 409m) et son lac.
  • Stations de sport d'hiver de Merdassier et du col de la Croix-Fry. Le domaine skiable s'étend de 1 400 m à 1 810 m et propose 17 remontées mécaniques pour 25 kilomètres de pistes balisées et d'une liaison avec le vaste domaine skiable de La Clusaz

Une particularité de la commune sont les baguettes de rogations, baguettes de noisetier coupées puis bénies lors de l'Ascension. Disposées en croix et accrochées au-dessus de la porte d'entrée, elles sont censées protéger les demeures.

Quelques maisons anciennes sont encore couvertes de tavaillons, petites tuiles en bois caractéristiques du massif des Aravis et de certaines autres régions montagneuses.

Le paret est une sorte de luge, invention des Aravis faite pour que les enfants se rendent à l'école par pentes enneigées.

Repost 0
25 septembre 2008 4 25 /09 /septembre /2008 03:19

Taos, au pied de la montagne, est une émule de Santa Fe pour le style et les galeries d'art. Mais elle est beaucoup plus petite : 5900 habitants seulement. Malgré l'altitude identique, l'extrême proximité de la montagne lui procure des hivers plus froids et beaucoup plus enneigés : la température moyenne en janvier descend à -13° C, et il y tombe plus de neige que d'eau : 900 millimètres contre 300.


 


aos est à 110 kilomètres au nord de Santa Fe. L'altitude est la même. Dire que le village est au pied de la montagne est un euphémisme : de l'est, on y entre au débouché d'une gorge. La petite ville compte 4500 habitants. Depuis deux cents ans, artistes et écrivains s'y installent : certains, qui passaient là, sont simplement resté, pour la lumière. Ajoutez les paysages du Plateau et de la montagne, les stations de ski, les rivières à truites, les promenades à cheval ou à pied, et vous comprendrez l'afflux de touristes venus du monde entier. Taos

village naît au début du XVIIme siècle, à coté d'un pueblo. Longtemps, il restera une petite bourgade, qui vit de cultures et d'élevage. La piste de Santa Fe va changer les choses. Taos est proche à la fois des montagnes du nord et des plaines de l'est : c'est là que vivent les Indiens "sauvages". En même temps, Santa Fe, débouché pour les marchandises, est suffisamment proche pour livrer facilement, sans que les contrebandiers soit à portée immédiate du gouvernement et de ses douaniers : la petite ville va devenir un centre de traite.

taostaos  

L'actuelle grand place, le Paseo, date de la fondation. Les maisons du village l'entouraient, et constituaient une petite forteresse, avec une seule entrée et aucune fenêtre tournée vers l'extérieur (06/05)
 
La table et le parasol sont des leurres : cet établissement est un «trading post», en fait un marchand d'art, d'artisanat et de souvenirs (06/05)

Les Indiens viennent avec des fourrures peaux de castor, d'ours, de loup, de bison... Ils repartent avec des perles bleues, les plus appréciées, des miroirs, des coupons de tissu, des couteaux, des haches, parfois une arme à feu ou des munitions, des chevaux ou des mules, et peut-être du "Taos Lightning", un alcool frelaté local que tout le monde semble consommer avec délectation.

Hacienda de Martinez

Quelques kilomètres au sud du village, la Hacienda de Martinez, ferme fortifiée et centre de traite (06/05)

Hacienda de MartinezHacienda de Martinez   Hacienda de MartinezHacienda de Martinez

 

Christopher "Kit" Carson, trappeur, traiteur, éclaireur, agent indien, colonel de volontaires pendant la Guerre de Sécession, prend femme ici. Il y vit, quand il ne voyage pas... Il y meurt. Sa maison est là, transformée en musée. Sa tombe y est aussi.

Bents houseBents house   Kit Carson houseKit Carson house

La maison de Bent...
 
... et celle de Carson.

Toutes deux sont devenues des musées. Si vous devez choisir, voyez Bent (06/05)

Quand le Nouveau-Mexique passe aux mains des Américains, Charles Bent, le frère de William, qui vit à Taos et connaît bien les Mexicains, est nommé gouverneur. Quatre mois plus tard, il est scalpé, puis assassiné devant ses enfants, alors qu'il essaie d'échapper aux Pueblos révoltés. Sa maison est là aussi, avec ses meubles d'origine, remplie d'objets hétéroclites venus de diverses époques.

Taos

Danse traditionnelle dans la cour d'un hôtel, suivie d'une "manche" (06/05)

Quelques kilomètres au nord de la ville, on peut visiter le pueblo, restauré, aménagé. Les Pueblos y vivent dans leur habitat traditionnel, occupés à leur tâches quotidiennes : certains ont des magasins, d'autres guident les visiteurs ou encaissent le prix de l'entrée. Beaucoup travaillent en ville. L'utilisation d'un appareil photo ou d'une caméra est payante, à l'unité. Leur usage est interdit les jours de fête religieuse ou de deuil.

Pueblo de Taos

Derrière le ruisseau, la partie nord du pueblo (06/05)

Pueblo de TaosPueblo de Taos   Pueblo de TaosPueblo de Taos

Une kiva...
 
...et l'église catholique.

Les pueblos pratiquent les deux religions (06/05)

Pueblo de Taos
Repost 0

Présentation

  • : humeurs et passions
  •   humeurs et passions
  • : coups de coeur, coups de gueule, coups de blues
  • Contact

Recherche

Articles Récents