Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
12 juillet 2017 3 12 /07 /juillet /2017 09:58

Claude-Jules Plassard (1833-1909), membre du conseil d'administration du grand magasin parisien Le Bon Marché qui fut désigné pour être l'exécuteur testamentaire de Marguerite Boucicaut, sa propriétaire, décédée en 1887. Devenu gérant et porte-parole du magasin, il se retira en 1893 au château de la Féculerie (aussi appelé château des Terrelles ou château de la Papeterie). Bienfaiteur de Saint-Léger-sous-la-Bussière, il dota la commune d'un réseau de chemins vicinaux, fit construire des lavoirs et quatre ponts pour enjamber la rivière. Il dota la commune d'une usine hydro-électrique (Pontcharra) et fit édifier en 1889 une vaste église à trois nefs (architecte : Adrien Pinchard). Il fut maire de la commune et repose au cimetière, dans une chapelle funéraire.

Repost 0
4 juillet 2017 2 04 /07 /juillet /2017 11:36

 

Repost 0
4 juillet 2017 2 04 /07 /juillet /2017 11:28

 

 

Les noms successifs sont Fenestracum, Vinosa en 903, Villa Vinosa puis Sainte Marie des Vignes et enfin La Vineuse. La culture de la vigne est à l'origine de ce nom.

La tradition orale :
Elle a toujours relaté la présence d'un camp romain sur la Mondasse, colline située au sud du bourg et une villa à l'est du camp est attestée à Villerest[1],[2]. À ce jour, on peut encore voir les vestiges d'une tour au point le plus élevé de la Mondasse : la Tour des regrets, faite de pierres érodées. Ce camp s'appelait Fenestracum (comme d'une fenêtre d'où l'on a une vue étendue).

Le , elle fusionne avec Donzy-le-National, Massy et Vitry-lès-Cluny pour former la commune nouvelle de La Vineuse sur Fregande.

Le nom de « La Vineuse sur Fregande », choisi par les élus locaux, date de la fusion des communes en 2017. Le nom de La Vineuse a été conservé, car il s’agissait alors de la commune la plus peuplée. La Fregande, quant à elle, n’est pas le nom d’un cours d’eau réel mais un mot-valise issu de la contraction des noms de deux cours d’eaux passant sur le territoire de la commune nouvelle [1] :

  • la Frenille, ruisseau de l’ancienne commune de La Vineuse[2],
  • et la Gande, rivière traversant l’ancienne commune de Vitry-lès-Cluny[3].
Repost 0
3 juillet 2017 1 03 /07 /juillet /2017 12:43

 

Repost 0
3 juillet 2017 1 03 /07 /juillet /2017 12:29

hameau de CHARDONNAY

  • Manoir (XIIe siècle) ancienne dîme des moines de Cluny, au lieu-dit « Champvent ».
  • Lavoir dont l'origine remonterait au début du XVIIe siècle.
  • La cave coopérative vinicole de Chardonnay a fusionné en 1994 avec celle, voisine, de Lugny ; elle est spécialisée dans l'élaboration des crémants de Bourgogne commercialisés par la cave de Lugny.
  • La Pierre de Matafin (pierre néolithique classée monument historique).
Repost 0
7 avril 2013 7 07 /04 /avril /2013 07:45

 

Repost 0
6 avril 2013 6 06 /04 /avril /2013 15:49

.

Repost 0
23 janvier 2009 5 23 /01 /janvier /2009 18:13
chardonnay
Le patrimoine d'un village en terroir mâconnais

Nichée au creux de ses collines en Haut Mâconnais, la commune va accueillir la St Vincent de Bourgogne. Voilà un événement exceptionnel qui va porter le calme village millénaire (n'a-t-on pas célébré son millénaire en 1988 ?) sous les feux de l'actualité.
Plus anciens encore, les restes sur les hauteurs de la Pierre de Matafin, effleurement calcaire rappelant un dolmen, demeurent lieu de fascination et d'interrogations : occupation préhistorique, ou voie de communication, ou lieu de rassemblement et de pratiques cultuelles ?
Au hameau de Champvent la Grange aux Dîmes, signe de l'implantation de l'abbaye St Philibert, fut centre de stockage et de gestion et propriété des moines de Tournus au XVIe siècle. Un peu antérieur, le vieux château construit au bourg par les Seigneurs de Chardonnay et les chanoines de St Vincent de Mâcon, plus maison forte que véritable forteresse en dépit de ses tours d'angle, possédait les bâtiments et installations nécessaires à un domaine agricole.
On est là au cœur du village, près du lavoir et des caveaux de dégustations tout spécialement créés pour ce week-end, alors que la vieille église romane, placée sous le patronage de St Germain et ensuite de St Roch, a été récemment réhabilitée et dotée d'une toiture remplaçant le clocher victime de la foudre.
Là se succéderont en boucle les images d'un diaporama qui aidera à découvrir le village, complété par une exposition de photos au château de Montlaville surplombant le bourg. La demeure possède les caractéristiques d'une maison bourgeoise cossue construite au milieu du XIXe par le maire, député, préfet, sénateur, baron Chapuys Montlaville. Ce quartier est peut-être le plus ancien, la mention du celte Cardius et de la « villa Cardonaco » faite dès le Xe siècle aurait évolué pour donner le nom actuel de la localité. Un nom que partage aussi le cépage mondialement connu qui sera à l'honneur durant les deux journées exceptionnelles à venir.
Michel Buchaillard
Repost 0
15 décembre 2008 1 15 /12 /décembre /2008 14:33
ALACOQUE (1), AUGOYARD (1), FOUILLOUX (1), GUILLOUX (2), LABOURIER (7), LAGRANGE (3), LAUGRAND (1), LESCHERE (1),

Elle est située à 30 km à l'ouest de Mâcon, à proximité de Cluny (abbaye) et de Matour (piscine, camping).
Repost 0
14 décembre 2008 7 14 /12 /décembre /2008 17:57
BALVAY (1), BERGERON (1), CHAINTREUIL (6), CHARVET (9), CHERVAY (2), COMBIER (5), CORNIER (1), CORSIN (6), CRUZILLE (4), DALIER (1), DESREAUX (11), DUTER (1), DUTHER (1), FOULON (3), GAILLARDON (1), GROBET (1), GUERIN (3), LARDET (4), MOREL (1), PATISSIER (1), SANREY (1), SEVE (4),

Seigneurie des Bletterans, des Salornay, des Bullion, puis des Noblet d'Anglure.

Serrieres signifirait "Les portes"

Hameaux typiques du Mâconnais (Les Guerins,Les Monterrains,...)comportants des maisons en pierre datants du 17eme et 18eme siecle.Puits anciens.


Vestige du château fort de Serrieres, il ne reste actuellement qu'une tour

Repost 0

Présentation

  • : humeurs et passions
  •   humeurs et passions
  • : coups de coeur, coups de gueule, coups de blues
  • Contact

Recherche

Articles Récents