Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
29 novembre 2008 6 29 /11 /novembre /2008 19:20

CHARMOND (4), GRANDJEAN (5), LENOIR (2), REVILLON (2),


À 14 km de la ville de Mâcon, dernier village de la vallée de l'Arlois dans laquelle se côtoient de nombreux crus du Beaujolais, Saint-Amour, Saint-Veran , une vallée connue internationalement et fréquentée de nombreuses fois par François Mitterrand. Le village de Chasselas, à environ 400 mètres d'altitude et est bordé par la forêt et le vignoble. Un cadre typique du beaujolais, des maisons en pierres sèches apparentes, massives, lumineuses sous le soleil à toutes saisons. L'été trouvez la fraîcheur dans les forêts de pins et les sapinières , l'hiver dégustez les vins et la gastronomie chez les vignerons. Le village orienté vers le sud vous montrera à certains endroits un paysage éblouissant, la plaine de Bresse, le mont Blanc, les monts du Lyonnais.


e village de Chasselas prend ses racines il y a très longtemps. Le nom de Chasselas vient en effet du latin Caccelacum. Chasselas était un relais sur la route Lutèce Lugdunum, maintenant respectivement Paris Lyon ; on peut même encore distinguer sur une carte ou en lisant le paysage cette voie romaine dont on trouve les vestiges en forêt ou sur la commune voisine de Vergisson. Chasselas passa ensuite sous l'autorité du seigneur de Chasselas au Moyen Âge jusqu’à la Révolution. Chasselas connut un essor au XVIIe siècle grâce à son vin très apprécié à Versailles par Louis XIV et ses sujets. C'est l'histoire du Char à bœuf que l'on peut voir à l'entrée du village aujourd'hui. Ce char qui faisait les aller-retours entre Chasselas et Versailles.

Au XIXe siècle Chasselas connut un bouleversement avec la Révolution industrielle, jusqu'au village un train montait c'est l'essor des carrières de Chasselas qui ne sont pas connues mais beaucoup d'entre nous ont marché sur les pierres de ce village. Les carrières servirent à paver les rues de nombreuses villes de la moitié sud de la France et tout principalement de Lyon. Début XXe le village se vida de ses habitants.


  • patrimoine est remis en valeur pour le plus grand plaisir de nos yeux comme l'église du village du XIIe siècle , église romane rare avec son clocher au milieu du corps qui partage cette architecture avec l'abbaye de Cluny seulement. Cette église ou l'on voit aux quatre coins du clocher 4 têtes de loups en l'honneur de ces animaux qui étaient très nombreux au Moyen Âge…
  • Le château de Chasselas des XIVe et XVIIIe siècle trône aussi au milieu du village. Il s'articule autour d'une vaste cour d'honneur flanquée de trois tours en poivrières recouvertes de tuiles vernissées.Domaine viticole de 8 hectares: caveau de dégustation ouvert toute l'année, gîte de charme (11 places), salle de réception pour séminaires, mariages...
Repost 0
14 octobre 2008 2 14 /10 /octobre /2008 18:05
PACAUD (1),
Repost 0
25 septembre 2008 4 25 /09 /septembre /2008 19:45


VOLESVRES

Château de Cypierre

  • La construction comprend quatre parties: un donjon de plan massé, en grande partie du XIVe siècle, élevé sur une motte forte; une tourelle d'angle du XVIe siècle, de plan carré et comprenant un escalier à vis; un corps de bâtiment élevé au XVIIIe siècle compris dans l'angle formé par la tourelle et le donjon; un autre corps de bâtiment, de plan barlong, daté de 1823, accoté, partie au donjon, partie à la tourelle et qui a été endommagé en 1944 par les maquisards. Une terrasse et un escalier à deux volées droites avec repos desservent la façade Est du premier bâtiment. Ces ajouts successifs ont peu à peu entamé la motte du XIe siècle.
  • A l'Ouest, une chapelle, datant de 1812 et abritant les sépultures des membres de la famille des propriétaires actuels, a été remontée en 1907.
  • Des dépendances s'élèvent à l'Est autour d'une cour ouvrant au Nord par un portail à porte charretière supportant un pigeonnier datant de 1831. Une tourelle supportant deux bretèches est enclavée dans les bâtiments d'exploitation. Avec le donjon, elle constitue le seul vestige du système de défense du château.

Le château est une propriété privée et ne se visite pas.

Historique [modifier]

  • 1262 : première mention d'une maison forte possédée par Guillaume de Cypierre qui la tient en fief du duc
  • début XVIe siècle : la terre échoit par mariage à Pierre de Marcilly, qui ajoute à son nom celui de Cypierre
  • milieu XVIe siècle : le fils du précédent, Philibert de Marcilly, bailli d'Autun, acquiert de son frère, Pierre de Marcilly, évêque de cette cité, le château et la baronnie de Thoisy et devient gouverneur du futur roi Charles IX
  • 1628 : à l'extinction de la lignée des Marcilly, le château est vendu aux Legoux de La Berchère
  • 1639 : ceux-ci le revendent à Jean Boyveau
  • début XVIIIe siècle : la seigneurie passe aux Perrin
  • 1849 : Marguerite Perrin de Cypierre épouse le fils du général de CaulaincOURT
  • seconde moitié du XIXe siècle : la fille des précédents s'unit à Pierre de Kergolay, dont la famille est toujours propriétaire du château
Repost 0
25 septembre 2008 4 25 /09 /septembre /2008 19:43

Vitry-en-Charollais


Repost 0
25 septembre 2008 4 25 /09 /septembre /2008 19:39


VIRY

Repost 0
25 septembre 2008 4 25 /09 /septembre /2008 19:36


VIRE

Le château de Châtillon est situé sur la commune de Viré en Saône-et-Loire, à flanc de pente.

Le château est un bâtiment rectangulaire, flanqué d'une tour carrée et d'une tourelle circulaire un peu plus élevées que lui et, sur la façade donnant sur la cour qui le sépare des communs, d'une tourelle d'escalier polygonale. Deux tours rondes – l'une renfermant un pigeonnier – s'élèvent de part et d'autre des communs.

Le château, propriété privée, ne se visite pas.

Historique [modifier]

  • Début XVIe siècle : constitution du fief de Châtillon par Pierre de Meaux, bourgeois de Mâcon, qui y aménage une demeure possédant tous les attributs seigneuriaux, notamment une tour-porche précédée d'un pont-levis.
  • Jusqu'en 1834 : le château est la propriété de la famille de Meaux.
  • XIXe siècle : époque supposée de la disparition de la tour-porche.
Repost 0
25 septembre 2008 4 25 /09 /septembre /2008 19:34
 

VINCELLES

Repost 0
25 septembre 2008 4 25 /09 /septembre /2008 19:33
Repost 0
25 septembre 2008 4 25 /09 /septembre /2008 19:31



VILLEGAUDIN

Château de la Marche

  • Le château construit par l'abbé Claude Fyot comportait un corps de logis de plan rectangulaire entre deux pavillons en avancée sur ses deux façades que précédait une basse cour. Le salon était peint de fresques représentant le festin des dieux.
  • De nos jours, on découvre au bord de la route, des écuries et une partie des communs. Sur l'emplacement du château, il reste les douves, intactes, car elles avaient été revêtues en briques et en pierres de taille, deux socles de pierre encadrant quelques marches et, entre deux pilastres en bossage, un portail surmonté d'armoiries en ferronnerie des anciens seigneurs de la Marche et des Fyot.
  • Armoiries des Fyot : D'azur au chevron d'or, accompagné de trois losanges du même

Le château est une propriété privée et ne se visite pas.

Historique [modifier]

  • XIIe siècle : un château est attesté dès cette époque
  • 1317 : Renaud de La Marche fonde une chapelle dans sa maison forte
  • XIVe siècle : plusieurs seigneurs de La Marche sont baillis et maîtres des foires de Chalon
  • 1434 : Philippe de La Marche, gruyer de Bourgogne, épouse Jeanne Bouton du Fay
  • XVe siècle : leur fils, Olivier de La Marche, diplomate et chroniqueur, est le plus célèbre de la lignée
  • XVIe siècle : la terre passe aux Lénoncourt
  • 1636 : le domaine est vendu aux Fyot, qui font ériger la seigneurie en marquisat
  • 1682 : Claude Fyot, abbé commendataire de Saint-Étienne de Dijon, fait bâtir une vaste demeure
  • 1768 : à la mort de Claude-Philibert Fyot de La Marche, son fils, Jean-Philippe Fyot de La Marche premier président au Parlement de Dijon, lui succède
  • 1772 : mort du précédent, sans enfants
  • 1861 : le château, qui appartient à Antoine-Félix de Beaurepaire, dernier marquis de la Marche, est détruit par les flammes
  • époque moderne: propriété de M. Bedoiseau
Repost 0
25 septembre 2008 4 25 /09 /septembre /2008 19:30


VIGNY LES PARAY
Repost 0

Présentation

  • : humeurs et passions
  •   humeurs et passions
  • : coups de coeur, coups de gueule, coups de blues
  • Contact

Recherche

Articles Récents

Catégories